Comment bien choisir l’heure de vos repas

Nous savons tous que les aliments que nous mangeons sont très importants pour notre santé et notre poids, mais saviez-vous aussi que le moment et la façon dont nous mangeons ont un impact énorme ? L’heure des repas est devenue un facteur important du succès de la perte de poids. En planifiant correctement vos repas, ce plan peut essentiellement faire perdre plus de kilos à votre corps qu’avec l’exercice et la restriction calorique seuls.

Ce qui suit sont des conseils de nos experts de la clinique de perte de poids de la Nouvelle-Orléans :

  • – C’est vrai, le petit déjeuner reste le repas le plus important de la journée. Lorsque vous sautez le petit-déjeuner, vous perdez ses avantages stimulants, c’est-à-dire votre taux métabolique, et vous avez tendance à manger de plus grandes quantités de gras saturés, plus de calories et des repas non équilibrés.
  • – Manger des œufs ou des smoothies aux protéines de lactosérum au déjeuner permet à votre corps d’avoir besoin de moins de nourriture tout au long de la journée. Pour un contrôle optimal de l’appétit quotidien, essayez d’intégrer vos cabines amylacées au déjeuner, au dîner ou après vos séances d’entraînement plutôt qu’au déjeuner.
  • – Que vous preniez trois repas et une collation par jour ou quatre petits repas par jour, un intervalle de trois à quatre heures entre les repas améliorera votre perte de poids en prévenant un excès d’insuline. Ceci permet à la leptine d’équilibrer le cortisol pour améliorer le contrôle de l’appétit et le métabolisme.
  • – Ce repas ou cette collation devrait contenir surtout des glucides au lieu de gras. De plus, ne faites pas d’exercice l’estomac vide.
  • – Manger à l’heure du coucher augmente la température de votre corps, empêche la libération de mélatonine, diminue la libération de l’hormone de croissance, et augmente la glycémie et l’insuline. Ces facteurs peuvent avoir un effet négatif sur la qualité de votre sommeil et sur les avantages naturels d’une bonne nuit de repos pour brûler les graisses. De plus, la privation de sommeil se traduit par des envies de dormir plus nombreuses le lendemain.